MERCI.

conge

À mes Chers Lecteurs,

Je veux vous dire merci pour la fidélité que vous m’avez témoignée au cours de l’année 2017. Le travail que je fais n’aurait aucun sens sans vous, aimables lecteurs. À l’approche des fêtes de fin d’année, je souhaite vous renouveler toute ma gratitude ainsi que mon amour.

De tout cœur, j’espère que l’année qui s’en va partira avec toutes vos imperfections, aussi mimines qu’elles soient. Puissiez-vous, en 2018, devenir meilleur en tout ce que vous entreprendrez.

N’hésitez pas à prendre le temps qu’il faut pour noter tout ce que vous avez accompli en 2017 ; Soyez fiers de vos réussites ; Remettez-vous à l’œuvre ; définissez vos objectifs pour la nouvelle année.

Amusez-vous ; partagez la lumière autour de vous. N’arrêtez surtout pas de sourire ; vous inspirerez probablement d’autres personnes.

N’oubliez pas que votre temps est précieux. Faites en sorte de toujours le mettre à profit.

Je profite pour vous annoncer que du 18 décembre 2017 au 2 janvier 2018, le blog observera un petit moment de congé. Nous profiterons de ce temps-mort pour rendre le site plus attrayant et enrichissant pour le bonheur de nos chers lecteurs.

Du coup, nous vous demandons de nous envoyer vos remarques, suggestions, et propositions pouvant nous aider à devenir beaucoup plus EFFICACE.

Photo de Lindy MICHEL    Lindy MICHEL

cinemarthaiti@gmail.com

 

Publicités

Trouver un emploi quand on a pas d’expérience

Sans titre5

Pas facile d’avoir quelque chose à valoriser sur son curriculum vitae quand on n’a pas d’expérience professionnelle significative. Jeunes en recherche de stage, jeunes diplômes, profils atypiques… Plusieurs types de candidats peuvent être dans ce cas. Pourtant, il existe des astuces pour contourner ce problème. Découvrez nos conseils !

Toute expérience est bonne à prendre

Vous n’avez pas au minimum 6 mois d’expérience en entreprise ? Vous n’avez que des petits jobs à mettre en avant ? Vous avez malgré tout de l’expérience !Vous avez coaché une équipe de sport, vous avez été scout, vous avez mené un projet scolaire ou y avez participé … Maintenant, le tout sera de tirer parti de ces dernières, d’en tirer des enseignements et de faire le tour de ce qu’elles vous ont apporté en terme de maturité par exemple.

Sachez valoriser intelligemment vos loisirs, vos passions

Tout loisir, toute passion, toute engagement associatif peuvent être valorisables sur un CV, encore faut-il savoir bien le faire. De même, tous les loisirs ne sont pas forcément bons à mentionner. Aussi, mettez-vous à la place de l’employeur. Par exemple, votre pratique sportive intéressera fortement le gérant d’un magasin de sport ou le fabricant d’équipements sportifs… Votre goût du bricolage et des travaux manuels peut faire mouche auprès d’un employeur du BTP ou de l’artisanat. Votre maîtrise d’une langue et les voyages que vous avez effectué seront utiles à mentionner si vous cherchez un emploi à l’international ou dans un grand groupe. Bref, sélectionnez les loisirs qui vous seront utiles en fonction de l’entreprise dans laquelle vous postulez et du poste que vous convoitez.

Remplissez différemment la rubrique « Expériences » de votre CV

D’abord, ne sélectionnez que les expériences qui auront un intérêt pour le recruteur. Si vous n’en n’avez aucune, mettez dans cette rubrique vos expériences hors travail : projets réalisés dans le cadre scolaire, associatif, sportif, personnel… Celles qui auront mobilisé des compétences et/ou qualités particulières pouvant être utiles dans le cadre professionnel. Du coup, plutôt que d’intituler cette rubrique « Expériences professionnelles », nommez-la tous simplement « Expériences » par exemple.

Mettez en avant votre parcours de formation

A défaut de juger vos quelques expériences, le recruteur s’attardera sur vos diplômes et votre parcours de formation. Vous pouvez donc les mettre en premier sur votre CV si cela s’avère pertinent : c’est-à-dire, si vous avez des diplômes, titres, qualifications ou certifications à mettre en avant. Si ce n’était pas le cas, mentionnez vos qualités en premier, ou vos expériences autres que professionnelles en les associant évidemment aux compétences qu’elles vous ont permis de mobiliser.

Mettez en avant des compétences transposables

Si vous n’avez pas d’expérience dans le secteur dans lequel vous postulez, ou si vous avez seulement exercé des jobs d’été (vendanges, usine, restauration, centres aérés…), il est important d’identifier les compétences et/ou qualités que vous avez mobilisées lors de ceux-ci car ils pourraient être transposables dans votre futur emploi. Par exemple : respect des délais, travail en équipe, respect des contraintes ou d’un cahier des charges strict, encadrement d’enfants, organisation de la journée… Autant d’éléments que vous pouvez mettre en avant dans le CV, la lettre de motivation ou lors de l’entretien.

Pensez aux « soft skills »

Par opposition aux « hard skills », les compétences techniques mesurables, les soft skills sont les qualités humaines, le savoir-être. Elles sont généralement peu valorisées en France lors de la candidature mais jouent pourtant un rôle primordial dans le choix d’un candidat. Elles sont par exemple : le sens du relationnel, l’adaptabilité, l’écoute, la créativité, la pédagogie, l’empathie, la gestion du stress… Elles peuvent être mises en avant en étant associées à des expériences hors-travail (sport, autres loisirs, bénévolat, projets scolaires…) soit sur le CV, soit dans la lettre de motivation, ou lors de l’entretien d’embauche.

(c)https://www.regionsjob.com/conseils/trouver-travail-sans-experience.html

Ce qu’il ne faut surtout pas faire lors d’un entretien d’embauche

Ce qu’il ne faut pas surtout pas faire lors d’un entretien d’embauche

Par marieclaire.fr

Vos recherches ont abouti, et vous êtes à présent convoquée pour un entretien d’embauche ? Pour que le rendez-vous ne tourne pas au désastre, certaines erreurs sont à éviter absolument.

Pour maximiser ses chances d’obtenir le job de vos rêves, il y a des impairs à ne surtout pas commettre.

  • Arriver en retard à un entretien d’embauche

La ponctualité sera d’une importance capitale. En effet, elle prouve votre professionnalisme et le respect que vous portez envers votre interlocuteur. Le premier contact est primordial : arriver en retard sans prévenir jouera fortement en votre défaveur, et vous débuterez l’entretien sur une note négative.

  • Choisir la mauvaise tenue

Porter des vêtements trop excentriques ou trop décontractés est une erreur à éviter absolument. Oubliez le pantalon de jogging et les bijoux trop voyants. Pour faire bonne impression, préférez une tenue adaptée au style de l’entreprise et en adéquation avec le poste que vous convoitez. Attention également à choisir des vêtements confortables : il n’est pas forcément utile de porter un tailleur si le secteur d’activité ne s’y prête pas et si vous n’êtes pas à l’aise.

  • Arriver les mains dans les poches sans rien préparer

Durant un entretien, certaines questions sont presque inévitables. Très facilement sur Internet ou auprès de votre entourage, vous pouvez vous renseigner et commencer à préparer des réponses. Une préparation négligée ou inexistante engendrera forcément du stress et un malaise. N’hésitez donc pas à vous entraîner pour être prête le jour J et avoir un discours plus assuré.

Apporter son CV est la première chose à faire lors d’un entretien d’embauche. Mieux encore, vous pouvez vous munir de plusieurs exemplaires à remettre aux membres du jury. Une lettre de motivation bien rédigée pourra également être un plus. Pour montrer votre sérieux, prenez des notes ! Un bloc-notes, un agenda et un stylo vous seront indispensables.

  • Ne pas se renseigner sur l’entreprise

Ne pas connaître l’entreprise qui vous reçoit est l’une des pires erreurs à commettre. Votre interlocuteur risquerait alors de douter de votre motivation. Pour adopter le bon discours, faites un minimum de recherches afin de retenir quelques informations essentielles sur l’histoire de l’entreprise et sur ses méthodes de travail.

  • Laisser transparaître son stress et ses émotions

Avant l’entretien, détendez-vous ! Une fois assise face au jury, soignez particulièrement votre attitude. Tics, regard fuyant et gestes parasites indiquent un malaise et un manque de confiance en soi. Les recruteurs ne manqueront pas de le noter. Ce type de comportement est à éviter absolument : vous devez avoir l’air assurée et prête à vous impliquer.

  • Penser à éteindre son téléphone

Avant le rendez-vous, éteignez votre téléphone : un réflexe à avoir absolument. Aucune sonnerie ne sera tolérée pendant la durée de l’entretien. Ce manque de politesse n’est pas rédhibitoire mais pourrait vous couper en plein discours.

  • Mentir : l’impair à ne pas commettre

Ne mentez pas sur vos motivations ou sur votre expérience : les recruteurs arriveront très facilement à le déceler. Un mensonge, même petit, vous mettra dans une situation d’inconfort et rendra votre discours bancal. Inutile de vous créer un stress supplémentaire en enjolivant la vérité. Au contraire, tentez de tirer le meilleur de votre profil et de valoriser votre CV.

  • Rester floue sur ses réponses

Votre interlocuteur attendra des réponses claires et construites. Prenez le temps d’argumenter sans pour autant vous lancer dans des débats sans fin. Inutile également d’étaler votre vie privée : cela risquerait de se retourner contre vous.

  • Rester passive et acquiescer à tout

Un entretien est avant tout un échange. Ne vous contentez pas de répondre strictement, mais montrez votre curiosité en posant les bonnes questions. Bien sûr, le sujet du salaire n’est pas à aborder tout de suite. Essayez plutôt de montrer votre intérêt en essayant de mieux comprendre l’organisation du travail propre à l’entreprise par exemple.

(C) http://www.marieclaire.fr

 

8 conseils pour réussir son entretien d’embauche

 

8 conseils pour réussir son entretien d'embauche

Dress-code, langage, communication non-verbale… Au-delà de votre parcours professionnel et votre habilité à bien le présenter, les recruteurs sont également sensibles à votre attitude en entretien. Autant d’éléments à prendre en compte pour le jour J.

1. Tourner 7 fois sa langue dans sa bouche avant de parler

Nous avons tous des tics de langage. Mais entre une discussion informelle entre amis et un entretien d’embauche, certains sont à proscrire, d’autant que cela peut être horripilant. Les « hein », « heu », « quoi » qui ponctuent les phrases sont à bannir. De même que les fautes de français : plus jamais de « si j’avais su, j’aurais pas venu » !

> Ces tics de langage qui nuisent à vos entretiens d’embauche

2. La forme, c’est le fond qui remonte à la surface

Votre CV est béton, votre parcours professionnel colle parfaitement à l’annonce à laquelle vous postulez. Et pourtant, le jour de l’entretien, vous n’arrivez pas à convaincre le recruteur ? Pour qu’un discours soit entendu, qu’importe le fond, il faut y mettre les formes. En clair, il est nécessaire de maîtriser l’intonation de sa voix pour mieux vendre votre présentation. En effet, il est difficile de croire qu’un candidat est dynamique s’il le dit d’une voix trop « molle »… Pensez aussi à la manière dont vous vous tenez face à votre interlocuteur, à votre jeu de mains ainsi qu’à votre regard. Même si cela peut paraître secondaire, le recruteur sera forcément sensible à la manière dont vous vous comportez.

> En entretien d’embauche, pensez aussi à la communication non-verbale

3. Victime d’un mauvais dress code ?

En entretien vous êtes jugé à « 55% sur votre apparence, à 38% sur votre gestuelle et à seulement 7% sur vos propos », explique Virginie le Cozic, directrice d’une agence de conseil en image. Si on peut regretter ce « diktat de l’apparence », une tenue adaptée en entretien est cependant un prérequis attendu du recruteur. A moins de travailler dans le milieu de la mode, le protocole veut que vous vous présentiez sous votre meilleur jour en entretien d’embauche.

> Comment s’habiller pour un entretien d’embauche

4. Soyez inflexible avec la ponctualité

Jamais, ô grand jamais, vous ne devez être en retard à un entretien d’embauche, même si votre interlocuteur vous laisse ensuite poireauter. En cas d’imprévu, prévenez l’entreprise et faites votre mea culpa. Cela est considéré comme la moindre des politesses…

5. De l’art de discourir spontanément

Pour réussir son entretien d’embauche, il est nécessaire de l’avoir bien préparé. Sur la forme comme nous l’avons évoqué précédemment mais aussi sur le fond. Cela vous permettra d’être cohérent lors de votre présentation et de répondre du tac au tac aux questions du recruteur. Vous ne serez pas déstabilisé et vous pourrez alors lâcher vos fiches pour afficher un discours plus spontané. La confiance en soi est toujours payante : elle rassurera votre interlocuteur. Un bon point pour l’étape d’après !

> Quelle attitude adopter en entretien d’embauche ?

6. Parlez-moi de vous…

Cette question piège demeure un classique de l’entretien d’embauche. Rien ne sert de stresser : le recruteur n’attend pas de vous un long monologue depuis votre naissance à aujourd’hui. Au contraire, le but est de tester votre capacité à synthétiser un discours clair en lien avec le poste et votre présence en entretien. Alors n’en faites pas des tonnes, soyez concis mais clair et vendeur…

7. Mon ancienne entreprise ? Tous des c… !

S’il est une chose à ne jamais faire, c’est bien de dire du mal de votre ancienne entreprise, ou de vos anciens collègues, hiérarchiques ou non. Même si c’est une des raisons pour lesquelles vous cherchez à partir, vous devrez légitimer votre actuel choix de carrière par un argument professionnel. Personne n’aime être critiqué et encore moins savoir qu’il pourra l’être…

8. Au revoir, et merci

Dernier point important lors d’un entretien d’embauche, la manière dont vous y mettez un terme. Si un recruteur vous demande à la toute fin si vous avez des questions, il est vital d’avoir noté – par écrit éventuellement – dans un coin de votre tête les points que vous souhaitez approfondir. Cela signifie que vous vous projetez déjà dans le poste et que vous prenez les choses à coeur. Enfin, pour conclure l’entretien, il est de rigueur de remercier votre interlocuteur, de lui dire au revoir et, encore mieux, de saluer les autres personnes qui vous ont accueilli. Sinon, le ou la personne à l’accueil aura vite fait de vous tailler un costard…

(C) ce texte a été publié le 9 juillet 2015 sur le blog suivant : https://www.regionsjob.com/conseils/8-conseils-pour-reussir-son-entretien-dembauche.html

 

Repondre à une offre d’emploi par mail

ki

Hello, les amis. Aujourd’hui je reprend un article que j’ai consulté la première fois que j’ai eu à repondre à une candidature par mail. Ce texte m’avait beaucoup aidé. Je vous propose de vous améliorer en le lisant. Il a été publié par Lolita dans Pole emploi et repris par plusieurs blogs dont AutoutEcrire (http://www.atoutecrire.com)

Candidature par mail (en réponse à une annonce) : connaissez-vous les normes à respecter ?

Publié le par Lolita

Il n’est pas nouveau de dire que de plus en plus d’employeurs demandent de postuler en ligne et d’envoyer par mail, cv et lettre de motivation.

Il faut y voir plusieurs avantages. Tout d’abord pour le candidat, qui n’a pas de frais de timbre et a le moyen de vérifier que la candidature est bien arrivée  via un accusé de réception, sans compter la rapidité à laquelle cela se fait, un clic et c’est bon, il n’est pas besoin de courir à la poste ! Quant au recruteur, il évite ainsi le format papier, les candidatures s’archivent facilement et l’écriture de la lettre de motivation est lisible !

Pourtant qui n’a jamais été confronté à ces questions, « je mets le cv et la lettre en pièces jointes ? Qu’est-ce que j’écris comme message ? Faut-il écrire quelque chose de particulier…. »

Ce qu’il faut savoir !

– Vous avez deux possibilités : soit le mail de présentation qui introduira votre cv et lettre de motivation en pièces jointes, soit un mail de motivation, auquel cas seul le CV sera joint.

– Envoyez votre candidature avec une adresse mail crédible (nom.prenom@….)

– Vos pièces jointes doivent être sous des formats universels : Word ou PDF (à privilégier, la mise en forme de votre cv sera figée) et sous un format léger (1mo)

– Vos fichiers doivent être clairement nommés, par exemple « cv.  Votre nom et prénom  », idem pour la lettre de motivation.

Le mail de présentation 

– Soyez concis, n’étalez pas vos motivations, vous l’avez normalement déjà fait dans la lettre de motivation jointe. Ce mail doit seulement introduire votre candidature.

mail de présentation-copie-1

Il s’agit d’un exemple tout à fait personnalisable en fonction du poste recherché. Gardez à l’esprit qu’en plus d’introduire vos pièces jointes, c’est aussi l’occasion d’accrocher l’œil du recruteur. Cependant n’omettez pas de mentionner l’objet  de votre mail, l’intitulé du poste, les salutations.

Le numéro d’offre peut être écrit soit dans l’objet, soit dans votre présentation.

Exemple :

En réponse à votre recherche d’un « intitulé du poste » sous la référence « numéro d’offre »…

Civilité : Madame, / Monsieur, / Madame, Monsieur, / ou le nom de la personne si vous le connaissez.

Salutations : Pour un mail il est d’usage d’être moins formel, vous pouvez très bien écrire « Cordialement » ou « Bien cordialement ».

m pour la lettre de motivation.

Le mail de motivation 

– Le mail de motivation reprend votre lettre de motivation dans les grandes lignes, et se fait directement dans l’encadré message. Par conséquent, il est inutile de mettre une lettre en pièce jointe. L’avantage de cette solution c’est d’offrir au recruteur une lecture rapide de votre motivation.

– Votre message doit être plus court qu’un courrier (éviter de dépasser 1000 caractères, favoriser un message d’une dizaine de lignes).

– Votre mail de motivation doit présenter vos compétences et expériences en lien avec le poste visé, pour faire de vous le candidat idéal.

– Concernant l’objet, les civilités et les salutations, on retrouve les mêmes normes que précédemment.

Indiquez vos coordonnées et numéro de téléphone en bas du mail.

Quel est le meilleur choix ?

En réalité il n’y a pas de bon ou mauvais choix, c’est à vous de voir où vous vous sentez le plus à l’aise.

Petit conseil, si dans l’offre d’emploi, on vous demande d’envoyer votre candidature ou votre cv par mail, vous pourrez rédiger un mail de motivation. S’il est précisé dans l’offre d’emploi, cv et lettre de motivation à envoyer par mail, préférez le mail de présentation.

 

La lettre de Motivation

art

La lettre de motivation est un complément de votre CV. Il doit mettre en avant vos qualités et être adapté au poste pour lequel vous postulez sans pour autant reprendre ce qui est écrit dans votre CV. Comme votre CV, mieux que votre lettre de motivation soit original. Celle-ci doit montrer que vous cernez parfaitement les exigences du poste et que vous avez des informations sur l’entreprise.

N’oubliez pas que l’objectif de la lettre de motivation est de présenter votre situation professionnelle actuelle et votre motivation. Evitez toujours les phrases toutes faites ; votre lettre de motivation doit être l’expression de votre personnalité.

Assurez-vous de faire le lien entre votre motivation et vos compétences. Vous pouvez citer une de vos expériences récentes pour justifier que vous ayez ce qu’il faut pour le poste. Si le parcours professionnel n’est pas en adéquation avec les exigences du poste, soulignez les qualités que vous avez preuves lors de vos dernières expériences.

Finissez votre lettre en indiquant que vous êtes disponible pour un entretien. Ajoutez une formule de politesse standard comme ‘’Je vous prie d’agréer mes salutations respectueuses’’.

Ne négligez pas la présentation de votre lettre. Elle doit faire une seule page, bien aérée, avec des phrases courtes sans aucunes fautes tant au niveau de l’orthographe, de la syntaxe, du vocabulaire. Lisez et relisez votre texte. Une bonne présentation va jouer en votre faveur en démontrant votre rigueur.

Quand vous pensez écrite une lettre de motivation, appliquez toujours ces règles essentielles :

  1. Être motivé
  2. Être clair et complet
  3. Faire court
  4. Évitez les fautes d’orthographe

En général, on distingue deux types de lettres de motivation. En effet, une lettre de motivation peut répondre à une candidature spontanée ou à une annonce.

Lindy MICHEL (lindymichel92@gmail.fr)

http://www.onisep.fr/Cap-vers-l-emploi/Recherche-d-emploi/La-lettre-de-motivation-les-regles-de-base

https://www.aerocontact.com/ocv_rediger_lettre_motivation/conseil_lettre_motivation.php

http://www.famisignes.be/fr/index.asp?id=117

 

 

 

Les erreurs à ne pas commettre dans votre CV

 

Attention: cet article est un reblog…

Si les recruteurs passent environ 10 secondes seulement à juger votre CV, il est important que vous puissiez mettre un maximum de chances de votre côté dans la création de celui-ci. Pour cette raison et, soucieuses de vouloir toujours vous conseiller de notre mieux, les Fyteuses de l’Assistanat, ont identifié pour vous les erreurs à ne pas commettre sur votre CV.

LE TITRE DU CV

Tout d’abord, pensez à bien faire apparaître un titre à votre CV. Celui-ci doit montrer l’adéquation de votre profil au poste visé. Par exemple : « Assistante de Direction bilingue » ou « Assistant Polyvalent ».

L’ADRESSE MAIL

Indiquez une @dresse électronique adaptée. Vous êtes en recherche d’opportunité professionnelle alors soyez-le jusqu’à l’adresse mail que vous communiquerez. Par exemple : évitez « ptitelilou@gmail.com » et favorisez « juliedurand@gmail.com ».

LES (MÉCHANTES) FAUTES

Faites bien attention aux fôtes d’ortograffe. Dans les métiers de l’Assistanat, vous êtes souvent amené(e)s à devoir rédiger des notes de synthèses ou des comptes rendus de réunions. Cela traduit une négligence voire une incapacité à parler correctement. Un CV avec des fautes peut très bien atterrir à la poubelle !

LE FORMAT

Dans l’idéal, votre CV doit tenir sur une feuille A4, surtout si vous êtes junior. Nous vous recommandons de ne détailler que les expériences les plus significatives. Aucun recruteur n’a envie de se plonger dans un CV trop long. Il doit être clair et concis. Vous aurez l’occasion de détailler votre parcours dans votre lettre de motivation ou lors de l’entretien d’embauche.

LE CONTENU

Nombreux sont les candidats qui choisissent de faire apparaître un pôle consacré à leurs compétences. Il y a deux écoles, si vous avez envie de faire ressortir certaines expériences il est préférable dans ce cas de privilégier un CV chronologique en détaillant concrètement vos missions au sein de chaque entreprise.

LA PHOTO

Et enfin, la fameuse question autour de la photo: faut-il en mettre une ? Il n’y a pas de bonne réponse. La seule chose que nous puissions faire c’est vous conseiller dans le choix de celle-ci. La photo du CV doit être une photo de visage et non sur pied. Veillez à garder à l’esprit que vous vous trouvez dans un contexte professionnel et qu’à ce titre, il faut impérativement bannir les photos que vous mettez sur votre Facebook (on évite les photos de vacances). Optez pour un fond blanc, une tenue propre et sobre et pour les femmes, un maquillage simple. Le but de cette photo, si vous choisissez d’en mettre une, est d’accrocher le regard du recruteur et l’inciter à s’intéresser à votre CV.

Amelie STEELANDT, Consultante Assistanat & ADV – FYTE

Source : https://fr.fyte.com/blog/2017/02/08/quelles-sont-les-erreurs-a-ne-pas-commettre-sur-votre-cv/